Mise à jour :
5 janvier 2012
196450 visiteurs
depuis le 9 août 2007

Pierre Cornoise

La Pierre Cornoise

Carte postale ancienne (Collection Lebland) postée à Thoury-Férottes le 22 janvier 1916. - Merci aux collectionneurs pour nous avoir prêté leurs cartes.

Situé sur la commune de Thoury-Férottes (77), en plein champ à l'ouest de Thoury, le menhir dit La Pierre Cornoise date du Néolithique et est classé Monument historique depuis 1889*.

Dans son ouvrage De Montereau à Château-Landon paru la même année, le journaliste et archéologue érudit Paul Quesvers décrit les communes qu'il a visitées lors d'un voyage en chemin de fer départemental. Au sujet de Thoury, il note :

« Le train repart et nous passons devant l'église et le hameau de Thoury qu'on trouve mentionné, sous le nom de Tohirei, dès le IXe siècle, dans un manuscrit conservé à la Bibliothèque royale de Stockholm. Ce nom, à tournure barbare, a fait supposer à quelques étymologistes qu'il pouvait bien provenir d'un mot purement celtique, mais je serais plus tenté de le faire dériver du mot latin Taurus et du radical celtique ac, qui donnait aux noms propres un sens de propriété. Tauriacum, qui a formé Thoriacum, Thoury, Thury et Toury signifierait proprement le domaine de Taurus, comme Lauriacum qui a donné Lorrez et Lorris, signifie le domaine de Laurus, comme Valeriacum qui a donné Valery, signifie le domaine de Valérius.

Que, du reste, le nom moderne de Thoury vienne d'un mot celtique ou d'un mot latin auquel le suffixe ac aurait été ajouté après la conquête romaine, il n'en est pas moins certain que ce pays est fort ancien et a été habité, dès l'apparition de l'homme dans nos contrées. Je n'en veux pour preuve que l'énorme menhir qui se trouve sur le territoire de Thoury-Ferrottes et que les gens du pays appellent La Pierre Cornoise. Des fouilles inintelligemment faites par l'abbé Béraud, au pied de cette pierre celtique, l'ont fait tomber mais sans la briser, heureusement. Percée en biais, de part en part, elle est ellipsoïdale, fortement renflée au milieu, mesure, à chacune de ses extrémités, 1m 25 de diamètre environ et a 4m 55 de longueur. Ce monument mégalithique n'est pas, du reste, le seul qui existe dans la contrée. »

(pages 34-35)

* Base de données Mérimée du ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine.


A voir également :

Qui sommes-nous ? Haut de page